Les contes du jardin des couleurs et le démontage de mon assiette visaient à pérenniser le travail de sensibilisation dans le milieu scolaire à l’aide d’outils créatifs, culturels et médiatiques.

Ces projets visaient une autre approche, celle de la création et de l’expression, complémentaire à celle de la pratique du jardinage, pour aborder les problèmes liés à la pollution et à l’alimentation, que peuvent rencontrer les jeunes au sein de leur école et de leur quartier. La création d’un conte ou d’un court métrage a donné aux enfants l’occasion de  transmettre à leur entourage et aux générations futures de précieux témoignages sur les questions qu’ils se posent et les changements à engager pour la préservation de notre terre.

Ce projet répondait à la volonté de l’association de renforcer les dimensions culturelles et créatives des missions éducatives et pédagogiques développées par les écoles. Il visait à sensibiliser les jeunes aux enjeux environnementaux, de santé et de société, en relation directe avec leur alimentation. Ce projet s’adressait aux enfants et adolescents dans un cadre scolaire et/ou parascolaire.

Au même titre que Jardin des Couleurs, ces deux cycles avaient pour ambition première non seulement une prise de conscience mais également une modification réelle des habitudes de consommation des participants et de leurs familles et parallèlement, des changements durables et concrets au sein des institutions et organismes partenaires. Des partenariats avec un objectif évolutif sur plusieurs années pouvaient ainsi être envisagés.

Objectifs généraux

  • Comprendre et analyser les enjeux environnementaux liés à l’alimentation sous ses multiples formes, de manière ludique et instructive.
  • Stimuler l’appropriation des thématiques environnementales en amenant les enseignants à une plus grande implication dans les projets pédagogiques d’éducation relative à l’environnement, tout en promouvant une sensibilisation aux arts et aux médias.
  • Permettre aux enfants d’exprimer leurs perceptions sur les problèmes environnementaux qui les entourent et de développer un regard critique sur leurs actes et comportements.
  • Sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge et proposer un suivi aux enfants qui ont participé à des ateliers préalables sur les enjeux environnementaux et de l’alimentation.
  • Développer de nouveaux outils d’animation ludiques et pédagogiques grâce à une collaboration étroite avec des personnes ressources expérimentées dans les domaines du conte et de la vidéo.
  • Diversifier les contenus et méthodes des ateliers proposés dans le cadre de l’éducation relative à l’environnement afin d’atteindre un plus large public (enfants d’âges divers, de sensibilités diverses, enseignants, parents et animateurs).

Les contes du jardin des couleurs

Dans les contes du jardin des couleurs, les enfants écrivent, illustrent et mettent en scène une histoire. Celle-ci aborde les thèmes de l’alimentation à l’école, de la nature en ville, de la production d’aliments, de la gestion des déchets, du cycle de l’eau, du rôle des arbres, de la disparition d’espèces végétales et animales causée par les activités humaines, du réchauffement climatique et, plus globalement, de l’impact de notre alimentation quotidienne sur le monde.

Par l’approche ludique et créative du conte, il s’agit d’inviter l’enfant au voyage et à l’imaginaire. Dans un premier temps, à travers l’écoute et l’observation, en lui permettant de s’identifier aux personnages et aux difficultés qu’ils affrontent. Et dans un deuxième temps, à travers l’appropriation et la création. Grâce à des contes et légendes en lien direct avec la nature, l’enfant est sensibilisé à l’importance de son environnement, dans son rapport avec ce qu’il consomme et ce qu’il mange, mais aussi dans son rapport avec les autres.

Ce cycle d’animations est proposé aux enseignants comme une variante du cycle Jardin des couleurs.

Objectifs spécifiques poursuivis par ces ateliers
  • Aborder des réalités complexes de manière créative, permettant une meilleure compréhension des thématiques environnementales.
  • Permettre aux enfants de s’identifier à des personnages et à des situations à travers l’écoute et l’imagination.
  • Réfléchir sur la signification des messages contenus dans les contes et dans le rapport étroit qu’ils entretiennent avec la nature.
  • Apporter, tant aux élèves qu’aux enseignants, des connaissances en ce qui concerne: la pollution et son impact sur la vie des plantes et des animaux, l’alimentation et son impact sur l’environnement et la santé.
  • Aboutir à la création collective d’un conte sur l’environnement que l’on fera vivre à travers la mise en scène du conte (théâtre ou marionnette, décors naturels).

Le démontage de mon assiette

Avec les jeunes de plus de 14 ans, la sensibilisation se fait par le biais du cycle « le démontage de notre assiette » qui leur permet de réaliser un court-métrage sur le thème de l’alimentation. L’objectif est de mener avec eux une réflexion approfondie autour de leurs habitudes alimentaires et de l’impact de leur assiette sur l’environnement, la santé et les pays du sud. Le point de départ est ce qu’on mange à l’école, chez nous, ce qu’on achète au magasin ou ailleurs. A la notion d’empreinte écologique, nous ajoutons la notion d’empreinte sociale. A travers ces ateliers, nous proposons aux jeunes de mettre en images et en mots leurs connaissances en termes d’alimentation. Il s’agit d’encourager les participants à observer leurs propres habitudes alimentaires, de consommation et celles de leur entourage, d’en comprendre les impacts, afin de construire un regard critique global.

L’outil audiovisuel donne à cet objectif une dimension concrète et créative qui facilite la participation et la motivation des élèves. Auteurs tout au long du processus, (l’écriture, mise en images, prise de son, concertation sur le montage), ils se sentent d’autant plus concernés par les contenus qu’ils portent à l’écran, et motivés à agir concrètement. L’introduction des ateliers vidéo en milieu scolaire et para-scolaire constitue une alternative pédagogique pertinente dans le sens où elle favorise pleinement la liberté d’expression et d’opinion des jeunes sur les enjeux environnementaux, sociaux et de santé liés à l’alimentation. Cela suscite des questions de responsabilité collective, de partage, de coopération, de résolution de conflits – un apprentissage vital dans notre société actuelle. Les jeunes trouvent un lieu où exprimer leurs inquiétudes, leurs questions et leurs désirs d’action.

Objectifs spécifiques poursuivis par ces ateliers
  • Permettre aux enfants d’exprimer leurs perceptions et leurs inquiétudes sur les problèmes environnementaux qui les entourent.
  • Visionner des images afin d’en analyser le contenu et la forme, profitant de l’occasion pour y intégrer des notions d’éducation aux médias.
  • Apporter, tant aux élèves qu’aux enseignants, une expertise sur les matières liées à l’alimentation et son impact sur l’environnement, la santé et les relations Nord-Sud.
  • Encourager les jeunes à observer leur environnement et à construire un regard critique sur le monde et sur leurs actes et comportements en particulier.
  • Permettre à l’enfant d’acquérir une meilleure confiance en lui, à travers l’appropriation de connaissances techniques et l’aboutissement d’un projet vidéo.
  • Mettre à disposition des élèves, parents et professeurs un produit fini (DVD) donnant lieu à la valorisation personnelle et collective des participants, ainsi qu’à une large diffusion de la réflexion menée par les élèves.