Lancé en 2012, ce projet consistait à soutenir des groupes souhaitant soit mettre en place de nouveaux vergers conservatoires, soit restaurer et entretenir d’anciens vergers. Cela comprend l’accompagnement de la démarche participative, la recherche d’un terrain approprié, l’organisation de journées de formation techniques et de visites thématiques, la mise en réseau, le suivi sanitaire des plantations, etc.

Il s’agit donc de planter et entretenir, de façon respectueuse de l’environnement, des variétés fruitières anciennes, naturellement résistantes aux maladies et bien adaptées au climat et au sol de nos régions. Les compétences techniques sont apportées par des professionnels lors de journées de formation afin de pouvoir à terme autonomiser le groupe gestionnaire du verger. Ces vergers étaient gérés de façon collective suivant des processus de décisions démocratiques.